Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Festival de folklore d'Issoire : le Chili a illuminé les grottes (lamontagne.fr)

Blog de l'AFAENAC
La première animation de village du festival s'est déroulée mercredi soir sur le site des grottes, à Perrier. Les Chiliens survoltés de la Banda Conmocion ont assuré le spectacle.
Élodie Maury

Les dix-neuf musiciens de la Banda Conmocion avaient déjà enchanté le parvis Raoul-Ollier, lors du gala d'ouverture. Et mercredi soir, c'est un public totalement envoûté qui a quitté Perrier en fin de soirée.

Plus qu'un groupe, la Banda Conmocion est un défilé de carnaval à elle toute seule, et entraîne dans sa danse les spectateurs, visiblement heureux de prendre part à la fête.


L'univers de ces artistes chiliens est un savant mélange : une pincée de sensualité, quelques cymbales bien senties pour faire grimper le mercure, et surtout des cuivres en abondance, pour donner du swing à l'ensemble. Saupoudrez abondamment de confettis, et le tour est joué !

Mascotte incontestable de la troupe, un diable rouge, plus facétieux qu'effrayant, a fait danser les spectateurs dès les premiers morceaux.


Entre tradition sud-américaine et inspirations venues d'ailleurs, les compositions de la Banda Conmocion explorent le champ des possibles, sans jamais se lasser. L'accordéon se laisse parfois aller à l'air universel de la valse, trompettes et trombones à coulisse naviguent avec aisance entre des thèmes très jazz et des influences reggae. Quant aux percussions, elles offrent à elles seules un aller simple pour le Chili, un périple dans lequel l'auditoire se laisse embarquer, sans se faire prier.


En quelques instants, plusieurs dizaines de personnes se lèvent et se mettent à danser, dans le décor intimiste des grottes de Perrier, métamorphosé pour une nuit en un bal populaire atypique.

Mais la Banda Conmocion sait également émouvoir, lorsque l'ensemble des musiciens entonnent d'une seule voix des chants de leur pays. Quelques mélodies murmurées par l'accordéon et déjà, les robes des danseuses se remettent à virevolter, et dissipent cette furtive mélancolie.


Décidément, non. La Banda Conmocion n'est pas seulement une fanfare. Elle est une famille aux mille talents, qui parcourt le monde et offre quelques minutes d'évasion à un public conquis, qui la suivrait les yeux fermés.


 

Source: http://www.lamontagne.fr

Commentaires