Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Chili: début d'exercices militaires qui irritent le Pérou

Blog de l'AFAENAC

Agence France-Presse
Santiago

 

Le Chili a commencé lundi à accueillir des forces aériennes des États-Unis, de France et du Brésil, notamment, pour des exercices dans le nord du pays, qui ont donné lieu depuis un mois à des frictions diplomatiques avec le voisin péruvien.

 

Des avions de combat F-15 américains, des Mirage 2000 français, des A-1 brésiliens, des A-4 AR argentins sont associés aux manoeuvres de l'armée de l'air chilienne, qui réunissent quelque 1800 hommes jusqu'au 30 octobre dans la région d'Antofagasta (130O km au nord de Santiago).

 

Ces entraînements ont donné lieu à des échanges aigres entre Santiago et Lima: le Pérou n'a pas apprécié le titre de l'exercice - «Salpêtre 2009»-, une réminiscence de la Guerre du Pacifique (1879-1883) remportée par le Chili contre le Pérou, qui eut pour enjeu notamment une région riche en salpêtre.

 

Lima n'a pas davantage goûté la thématique initiale: une simulation de mandat des Nations unies pour des opérations aériennes contre un pays fictif ne respectant pas des traités internationaux, le tout prenant place dans l'extrême nord du Chili, près de la frontière du Pérou.

Pérou et Chili ont un différend en cours devant la Cour internationale de justice de La Haye, pour la délimitation de leur frontière maritime.

 

La thématique de «Salpêtre» avait été jugée «offensante pour le Pérou» par son ministre de la Défense Rafael Rey, tandis que le président Alan Garcia a décliné l'invitation, jugée «bien tardive», de Santiago à participer aux exercices à titre d'observateur.

 

Santiago a depuis apporté un «ajustement mineur» au libellé, évoquant un mandat de l'ONU pour un différend entre deux pays sur une île imaginaire. Et il a réinvité le Pérou pour le 28 octobre, journée ouvertes aux invités.

 

Des sources diplomatiques péruviennes ont suggéré lundi que l'ambassadeur du Pérou à Santiago était pris ce jour-là...

Commentaires