Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Chili: du thon et du lait pour les mineurs (AFP )

Blog de l'AFAENAC

Les 33 mineurs bloqués depuis 18 jours au fond d'une mine du Chili ont survécu en buvant de l'eau de ruissellement, s'octroyant deux bouchées de thon en boîte et un demi-verre de lait par 48 heures, et réclament.. des brosses à dent, selon les contacts établis avec eux.

Les hommes bloqués par 700 m de fond ont reçu lundi par des sondes leur premier ravitaillement --de l'eau, du sérum glucosé, des médicaments contre les ulcères d'estomac-- et ont pu communiquer sur leur état et les conditions de leur survie exceptionnelle au fond de la mine depuis l'éboulement du 5 août.

"Ils mangeaient deux cuillerées de thon toutes les 48 heures, et un demi-verre de lait", a déclaré à l'AFP Isabel Allende, sénatrice socialiste de la région nord, qui a pu lire une fiche remplie par l'un des mineurs dans leur contact avec un médecin à la surface.

"J'ai eu l'occasion de voir la réception du second +pigeon+", le surnom de la capsule aux mineurs au bout de la sonde, et par laquelle ils ont renvoyé des fiches de renseignements médicaux individuels, a déclaré Allende, fille de l'ancien président chilien assassiné en 1973.

"C'était émouvant, de voir ces rouleaux envoyés par chacun d'entre eux".
Auparavant, un médecin, Paula Newman, avait relaté sa communication d'une heure, via un radio-téléphone transmis par la sonde, avec les hommes, en "parfaite santé" et "sans traumatisme à signaler".

"Les hommes ont essayé de se maintenir (en vie) en buvant de l'eau" de ruissellement au fond de la mine, a ajouté le ministre des Mines Laurence Golborne, qui avait assisté à la communication.

"Ils ont demandé qu'on leur envoie de la nourriture et des brosses à dents, et quelque chose pour leurs yeux" qui souffrent de la poussière, a précisé le ministre.
Les mineurs avaient été piégés par un éboulement le 5 août en début d'après-midi, quelques heures après avoir pris leur tour (de 12 heures), ce qui laisse supposer qu'ils avaient avec eux quelques vivres. En outre, la zone-abri souterraine où ils ont trouvé refuge était équipée pour environ 72 heures de survie.

"Mais ils n'utilisent pas le refuge en tant que tel, car il a des problèmes de ventilation", a précisé Andrés Sougarret, ingénieur coordonnant les secours.

Commentaires