Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Chili : la cuisine solaire de Villaseca (aventure-culinaire.blog.leparisien.fr)

Blog de l'AFAENAC

Entre marketing et écologie, parfois il ne faut pas choisir. Le petit village de Villaseca a ainsi réussi le tour de force d’être une étape obligatoire dans les tours proposés pour découvrir la valle de Elqui et son fameux pisco. Comment ? En ouvrant au début de l’année 2010, le restaurante Solar qui propose un menu traditionnel, entièrement cuisinée à l’énergie solaire.   

resto vue d'ensemble.jpg

Ces fours solaires sont constitués d'une caisse bien isolée munie d’un réflecteur et d’un couvercle en verre, par lequel les radiations du soleil entrent


Tout a commencé grâce à une subvention de 10 000 $ accordés par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Celle-ci a permis à 26 familles de Villaseca d’acquérir les 10 premiers fours solaires nécessaires à l’ouverture du restaurant. Ce mode de cuisson est parfaitement adapté à cette région aride et très ensoleillée. Seul petit bémol lié au mode de cuisson, ce restaurant n’est ouvert que le midi, soleil oblige.

fille.jpg

 Il faut une serviette pour soulever le couvercle 
car ça chauffe à l'intérieur du four

Nos papilles curieuses ne pouvaient résister à l’envie de déguster cette cuisine solaire. Nous avons donc profité de nos quelques jours à Vicuña, principale ville de la Valle de Elqui pour découvrir ce restaurant qui a depuis fait un émule dans le village. Pour 5000 pesos (7,8€), nous nous attablons pour déguster le « menu del dia » (menu du jour) qui comprend une entrée, un plat et un dessert. A l’heure du déjeuner, les fours ne servent qu’à maintenir au chaud, les plats préparés dans la matinée.

pain.jpg

legume.jpg

Il faut deux heures pour cuire du pain ou des betteraves

 Dès 8 heures du matin, les cuisinières alignent tous les fours face au soleil afin de les préchauffer pendant une heure. Tout au long de la matinée, ceux-ci sont régulièrement réalignés pour suivre la course du soleil dans le ciel. Bien orientés, les fours solaires peuvent atteindre une température de 180° C. On est loin des performances d’un four classique mais cela permet de cuire le riz, le pain ou les betteraves en 2 heures. Pour les plats principaux comme le poulet, le boeuf ou l'agneau, il faut compter 4 heures. On peut tout cuire dans ces fours, des desserts (flans, gâteaux, fruits), des plats, des accompagnements, sans que le goût des plats ne change. Seul le temps de cuisson est rallongé (souvent doublé) par rapport à un four classique. Ce moyen de cuisiner privilégie les plats qui ont besoin de mijoter. Difficile en effet de faire sauter le moindre aliment avec cette méthode. 

mon plat boeuf en sauce.jpg

Sorte de boeuf bourguignon chilien

plat johan.jpg

Belle pièce d'agneau pour Johan

boisson cactus.jpg

Repas accompagné de jus de copao, fruit d'un cactus sauvage 
qui pousse dans la valle de Elqui 

Nous finissons notre repas ravis. Nous n'avons pas dégusté de la grande cuisine mais une cuisine familiale et savoureuse typiquement chilienne. Au final, nous avons découvert un mode de cuisson loin d'être anecdotique au Chili et en Bolivie. En effet, dans les zone rurales, ils permettent de se passer de bois de chauffage et de ralentir la déforestation dans ces régions déjà arides. 

photo(3).jpg

Le cuiseur solaire parabolique consiste en un miroir parabolique, au centre 
duquel on peut poser le récipient contenant les aliments à cuire. Un litre d'eau y 
bout en 15 minutes. Photo prise à San Pedro de Atacama, Chili

Quelques liens utiles pour en savoir plus sur l'utilité des fours solaires au Chili et en Bolivie : 

Le Chili sauvé de la déforestation par les fours solaires

Les cuiseurs solaires en Bolivie et la compensation carbone

L'initiative solaire de Omar et Olga

 

Commentaires