Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Coupe du monde: Chili-Espagne, un duel qui ne manque pas de piquant lu sur http://www.tdg.ch

Blog de l'AFAENAC

Berne | L'Espagne s'est relancée contre le Honduras après sa surprenante défaite contre la Suisse. Les champions d'Europe en titre doivent cependant absolument battre vendredi à Pretoria (20h30) le Chili, leader du groupe H avec deux succès, pour atteindre les 8es de finale de la Coupe du monde 2010.

 


si | 24.06.2010 | 11:52

L'Espagne s'est relancée contre le Honduras après sa surprenante défaite contre la Suisse. Les champions d'Europe en titre doivent cependant absolument battre vendredi à Pretoria (20h30) le Chili, leader du groupe H avec deux succès, pour atteindre les 8es de finale de la Coupe du monde 2010.

La sélection espagnole n'a pas encore vraiment fait honneur à son titre continental de 2008 et à son statut de grande favorite du tournoi depuis son arrivée en Afrique du Sud. Elle n'a maintenant plus le choix: une victoire est impérative face au Chili qui, souvent séduisant, a en plus fait preuve de réalisme en battant le Honduras et la Suisse (1-0 à chaque fois).

Un nul serait insuffisant si la Suisse, qui affronte au même moment le Honduras à Bloemfontein, s'impose. L'Espagne serait à nouveau confrontée avec sa malédiction du Mondial, où son meilleur résultat, une 4e place, remonte à... 1950. "Ce match contre le Chili est une +finale+, mais mes joueurs sont habitués à jouer ce genre de match avec beaucoup de pression et d'enjeu", a expliqué Vicente Del Bosque.

Pour cette "finale" avant éventuellement un très alléchant 8e de finale contre le Brésil ou le Portugal, le sélectionneur espagnol pourrait enregistrer le retour d'Andres Iniesta. Le milieu de FC Barcelone a été ménagé contre le Honduras en raison d'une douleur à la cuisse droite.

De son côté, le Chili peut se contenter d'un match nul pour sortir de la phase de groupes pour la première fois depuis 1962. Mais son sélectionneur Marcelo Bielsa a laissé entendre que ses joueurs n'allaient pas aborder ce match en calculant: "Il faut qu'on gagne notre billet pour les 8e de finale avec le même enthousiasme qu'on a montré depuis notre arrivée en Afrique du Sud". "On ne va pas changer notre style de jeu et ce qu'on sait bien faire parce qu'un nul serait suffisant", a renchéri son capitaine Claudio Bravo.

Commentaires