Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Couvre-feu dans certaines villes du Chili après le séisme (RFI)

Blog de l'AFAENAC

Le Chili a encore été secoué ce matin par une nouvelle réplique de 6,2 sur l'échelle de Richter. Si cette réplique n'a pas fait de victimes, elle maintient les habitants dans la peur et dans l'angoisse. Le dernier bilan du tremblement de terre fait état désormais d'un peu plus de 700 morts. A Concepcion et dans les alentours de la ville, où des pillages ont été signalés, un couvre-feu est en vigueur.

Avec notre envoyée spéciale à Concepcion, Claire Martin

Les scènes de pillage se sont produites essentiellement à Concepcion mais également dans d'autres petites villes touchées par le séisme ainsi que dans la région de Maule. Face au manque d’aide et au manque de vivres, les gens ont montré leur exaspération.

A Concepcion, le 28 février, tandis que l'aide se fait attendre, les pillages se multiplient
 
 
01/03/2010
par Claire Martin
 
Il n’y a pas d’eau potable dans ces régions, ni d’électricité, les aliments ne sont plus distribués et les supermarchés restent fermés. Résultat immédiat, les gens ont décidé d’aller se servir eux-mêmes, des magasins et des pharmacies ont été pillés.

Du lait et des couches pour les enfants

Beaucoup de mamans sont allées chercher du lait et des couches pour leurs enfants, mais aussi des voleurs qui sont ressortis avec des écrans plasmas sous les bras. Les autorités locales n'ont pas eu d'autre choix que d'instaurer un couvre-feu à Concepcion.

C'est à la télévision que les Chiliens ont découvert pour la première fois les images de leurs côtes complètement dévastées par le tsunami. L'annonce faite par la marine qui croyait savoir dans un premier temps qu’il n’y aurait pas de tsunami, a plutôt tranquilisé les esprits. L'inexactitude de ces affirmations aura au bout du compte provoqué une grande confusion dans les esprits, participant probablement à l'augmentation du nombre de disparus.

On ne sait pas encore si c’est par manque de communication, parce que les réseaux sont coupés, où si effectivement il y a un nombre important de personnes décédées. Mais on suppose quand même que c’est la seconde hypothèse. Les côtes sont complètement ravagées, il y a encore peu de maisons qui sont debout.


Rencontre entre Michelle Bachelet et Sebastian Pinera

48h après le séisme l’aide continue à s’organiser. Elle vient enfin d'arriver dans le sud du pays. De l’eau potable, des vivres et des biens de première nécessité ont été distribués. Une réunion réunissant la présidente sortante, Michelle Bachelet, et le président élu Sebastian Pinera, a permis d'assurer une bonne coordination de l'aide, afin d'éviter toute dissonance après le 11 mars prochain, jour de la passation de pouvoir.

Commentaires