Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Décès de Marcelle Bernard

Blog de l'AFAENAC
 
Avec la disparition de Marcelle Bernard, France-Amérique Latine perd l'une de ses fondatrices, mais également  une référence morale, politique et militante qui a marqué la vie de notre association tout au long de ses quarante ans. 
 
Enseignante et animatrice durant de longues années de la Commission Culturelle de FAL, elle a toujours lié culture et lutte pour les Droits de l'Homme, mettant en oeuvre de nombreux projets de "petites écoles" dans les quartiers les plus déshérités d'Haïti ou du Chili. 
Très impliquée dans la vie municipale de Massy, elle assurait ce lien indispensable entre la solidarité internationale et les activités locales qu'elle organisait sur sa commune et dans son département de l'Essonne. 
Dans les premières années de la fondation de notre association, Marcelle Bernard a organisé des coopérations fructueuses avec des structures prestigieuses, comme la CIMADE et nous a permis de mener ensemble des combats en faveur des réfugiés politiques et des exilés sans-papiers.
Sa grâce malicieuse et sa force de conviction lui ont souvent permis d'apaiser les conflits, les tensions, les incompréhensions qui traversaient la solidarité internationale en Amérique Latine au temps des dictatures comme au temps des compromis démocratiques.

Militante courageuse, elle a, de nombreuses fois, risqué sa liberté et sa vie, tout d'abord dans sa Bretagne natale, en se rangeant auprès de la résistance, puis, en 1973,  en se rendant au Chili, dès les premiers jours du coup d'Etat militaire de Pinochet pour aider au maintien des contacts avec la résistance chilienne et par ailleurs en sauvant du pillage et de la destruction des œuvres originales de Pablo Neruda.
Quelques temps plus tard, elle rapportait de Santiago des "arpilleras", tapisseries à thème politique, réalisées à partir de bouts de tissus par les femmes des prisonniers politiques chiliens, bien avant se chargeant elle-même de leur diffusion et dont le produit de la vente,  tant à  la Fête de l'Humanité que dans les galeries parisiennes, était, au Chili, indispensable au fonctionnement des cantines organisées par la résistance. Plus tard elle a participé à l'organisation, dans la plupart des grandes villes de France, des tournées du Ballet National du Nicaragua Sandiniste . 

 
Aux militants paraguayens, victimes de la plus longue dictature d'Amérique Latine, Marcelle a manifesté son indéfectible solidarité en se rendant, à plusieurs reprises à Buenos Aires, où plusieurs d'entre eux étaient parvenus à se réfugier.
Passionnée d'artisanat d'art, elle faisait diffuser  à Paris, des bijoux de cuivre fabriqués dans les Andes pour soutenir les mouvements de solidarité. Accueillant chez elle, militants, exilés, syndicalistes, parlementaires persécutés, avocats des Droits de l'Homme, artistes, prêtres, responsables de mouvements de femmes...Marcelle a ainsi, au fil des années, créé un réseau de solidarité avec presque tous les pays d'Amérique Latine.

Moins connu, son engagement contre les dictatures européennes qui l'a également amenée à quitter Massy pour des actions plus discrètes, comme par exemple la libération de Mikis Théodorakis. 
 
Le souvenir ému et fier de cette grande dame, qui incarnait en Amérique Latine,  l'esprit même de solidarité du peuple français, sera au coeur de la célébration du 40ème anniversaire de notre association France Amérique Latine dont elle était la Présidente d'Honneur.
Sophie Thonon-Wesfreid, Présisente déléguée.

Les obsèques auront lieu le mardi 15 juin 2010 à 15h30 au cimetière des Sablons à Massy.

Commentaires