Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

INTERNET- Interférences au Chili (lepetitjournal.com)

Blog de l'AFAENAC
En moyenne, 43% des Chiliens ont accès à internet depuis leur domicile, selon la Chambre de Commerce de Santiago, alors que le chiffre est de seulement 25% dans le reste de l’Amérique Latine. Pourtant, certains services en ligne accessibles ailleurs ne sont toujours pas utilisables au Chili
 
Alors que le gouvernement a signé cette semaine un accord avec onze fournisseurs internet pour installer des connections internet plus rapides, sécurisées et de meilleure qualité dans les écoles, beaucoup de nouveautés technologiques digitales peinent  toujours à s'implanter dans le pays.

Le nouveau moteur de recherche de musique de Google, lancé la semaine dernière, permet, lorsque l'on cherche une chanson, d’être mis en relation avec un espace de vente grâce à un simple clic. Ou du moins, c’est en théorie ce qui devrait se passer, car aucun habitant du Chili ne peut en réalité faire l’acquisition d’un titre…En fait, depuis le Chili, on  ne peut tout simplement pas acheter de musique en ligne, ni sur iTunes, ni sur Rhapsody… De même, Kindle, le lecteur de livres en ligne d’Amazon, aurait dû être commercialisé internationalement. Il est finalement accessible depuis tous les pays d’Amérique Latine…sauf le Chili et l' Argentine.

Finalement, malgré les taux de pénétration de téléphones portables, ordinateurs et connexions internet haut débit qui sont toujours parmi les meilleurs d’Amérique Latine, le Chili continue donc d’être un "paria digital". Beaucoup de nouveautés technologiques sont d’ailleurs disponibles uniquement aux Etats-Unis et en Europe.

 Au Chili, on ne visionnera pas de films sur hulu.com, et on ne les louera pas sur Netflix. Les amateurs de jeux en réseau ne peuvent pas accéder non plus aux communautés de jeux vidéo de Xbox Live ou de Play Station Home, qui permettent de jouer en ligne, mais aussi de télécharger des démonstrations de jeux. Certaines radios en ligne sont également inaccessibles, comme Pandora, un des premiers sites proposant de personnaliser la musique des auditeurs et de suggérer des titres en fonction de "l’ADN musical" du client, défini grâce à la musique enregistrée sur son ordinateur. Pandora a fonctionné un temps, puis, du jour au lendemain, la radio fut supprimée des ondes chiliennes, pour un problème de licences non-accordées.

En effet, les compagnies de toutes ces nouveautés technologiques doivent entrer en négociation avec chaque pays individuellement pour définir les modalités d’accès au marché intérieur, en contournant les obstacles posés par la loi de propriété intellectuelle et es maisons d’éditions nationales, qui perdent beaucoup au libre-marché culturel d’internet.

Quelques trucs pour internautes avides
La majorité des sites qui empêchent l’accès depuis le Chili le font grâce au numéro IP, qui renseigne tout destinataire sur le lieu de connexion de l’ordinateur. Il faut donc faire croire au site internet que l’on se connecte depuis les Etats Unis, ce que font des programmes tels que Hotspot Shield, pour les Windows et les Mac. 


Pour les jeux vidéos, c’est encore plus facile, puisqu’il suffit, quand on s’inscrit, de s’enregistrer comme habitant aux Etats Unis ou au Canada, tandis que  pour accéder aux livres de Kindle, on peut télécharger le logiciel depuis un compte nord-américain crée pour l’occasion, puis enregistrer le format PDF des œuvres. 


Mathilde Nicolaï d’après El Mercurio (www.lepetitjournal.com Santiago) jeudi 5 novembre

Commentaires