Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Le Chili promulgue une loi contre les discriminations (http://america-latina.blog.lemonde.fr)

Blog de l'AFAENAC

Le sacrifice de Daniel Zamudio n’aura pas été vain. La longue agonie de ce jeune de 24 ans, victime d’une agression homophobe, avait suscité un véritable choc dans l’opinion chilienne. Violemment tabassé et torturé par un groupe de néonazis, sur une place de Santiago au petit matin, Daniel est resté trois semaines hospitalisé, avant de décéder le 27 mars.

Depuis jeudi 12 juillet, le Chili dispose d’une loi contre les discriminations arbitraires, en raison du genre, de l’orientation sexuelle, de la religion, de la race ou de la condition sociale. Les contrevenants sont passibles d’amendes de 400 à 4.000 dollars.

Le texte a été baptisé « loi Zamudio ».

Selon la nouvelle loi, la « discrimination arbitraire » est « toute distinction, exclusion ou restriction effectuée sans justification raisonnable, par des agents de l'Etat ou des particuliers, et qui serait la cause de privation, perturbation ou menace à l'exercice légitime des droits fondamentaux » de chacun.

« C'est un bon jour : Le Chili aujourd'hui est un meilleur pays où vivre », s’est réjoui Rolando Jimenez, président du Mouvement de libération homosexuelle (Movilh), qui a comptabilisé 17 morts et 800 agressions contre des homosexuels entre 2002 et 2012, en raison de leur orientation sexuelle.

Le projet de loi était en souffrance au Congrès de Valparaiso depuis sept ans. L’Eglise catholique, très influente au Chili, craignait qu’une telle loi n’ouvre la voie au mariage gay. Mais les scandales de pédophilie ont contribué à miner son magistère.

L’urbanisation accélérée et la mondialisation ont suscité en Amérique latine un mélange de tradition et de modernité qui provoque parfois des frictions. Les mentalités conservatrices coexistent tant bien que mal avec l’évolution des mœurs. La tension se traduit parfois par la recrudescence de violences contre les femmes ou contre les homosexuels, qui semblent en contradiction avec la tolérance croissante et le respect d’autrui.

Commentaires