Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Les prisonniers indigènes en grève de la faim pour protester contre une loi anti-terroriste (france24.com)

Blog de l'AFAENAC

"Mon fils a été arrêté il y a 15 mois à cause de la loi antiterroriste et n’a toujours pas été inculpé"

Juana Reiman est la mère de José Huenuche, un des manifestants en grève de la faim à Concepción.

 

Mon fils a été arrêté il y a 15 mois à cause de la loi antiterroriste et n’a toujours pas été inculpé. C’est pourquoi les prisonniers ont décidé de se mettre en grève de la faim. Cette loi est injuste. Nous ne voulons pas seulement le retrait de la loi, nous voulons aussi mettre fin à l’impunité avec laquelle la police agit. Les forces de l'ordre cherchent l'affrontement, c’est pour cette raison que mon fils est en prison bien qu’il n’ait rien fait de mal.

Ils ont tous perdu beaucoup de poids et leurs visages sont émaciés. Nous n’avons pas de docteur dans la prison, donc nous ne savons pas à quel point ils sont affaiblis. Cependant, le gouvernement et les tribunaux ne disent rien. La presse reste aussi silencieuse, comme à son habitude.

Dans le sud, où je vis, la situation des Mapuche est différente des autres Chiliens. Nous sommes des gens pauvres, nous n’avons pas accès aux mêmes biens qu’eux, y compris des ordinateurs pour nous faire entendre. Même les Mapuche qui ont émigrés dans les villes dans l’espoir d’améliorer leur vie, se sont retournés contre nous et nous nous sentons discriminés.

Notre combat dure depuis longtemps, des siècles et des siècles. Nous voulons que nos droits de propriété sur nos terres soient reconnus. Mais avant, nous voulons que les prisonniers politiques soient relâchés et que la loi anti-terroriste soit abandonnée."

Photo postée sur le site the Mapuche Nation le 8 août.

Les Mapuche veulent des droits de propriété sur les terres dans le sud du pays où ils étaient retenus par les conquistadors espagnols. Beaucoup d'entre eux ont quitté leur environnement traditionnel afin d'obtenir un meilleur niveau de vie dans les villes. Photo postée sur Flickr by antitezo.

Une affiche 'Pais Mapuche'. On peut y lire : "Les prisonniers politiques Mapuche en grève de la faim depuis le 12 juillet" et en bas "Non à la loi anti-terroriste. Relâchement immédiat des Weichafes (Mapuche) kidnappés dans les prisons chiliennes !" 

Commentaires