Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Maison de l'Amerique Latine du 26 au 31 mars : Festival de performances : la jeune scène latino-américaine

Blog de l'AFAENAC

Du lundi 26 au samedi 31 mars 2012 de 19h00 à 20h30

Il va se passer quelque chose : Saison II

Festival de performances : la jeune scène latino-américaine

Actualités > Il va se passer quelque chose : Saison II

« L’art de la performance est une pratique ouverte et publique, dont les éléments sont indéfinis, et qui n'accepte pas les limitations des autres formes d'art. » 
(RoseLee Goldberg in Performance Art, From Futurism to the Present, 1988.)

La Maison de l'Amérique latine est heureuse d’ouvrir la seconde édition du festival IL VA SE PASSER QUELQUE CHOSE (1)
Si les artistes de la scène sud-américaine font usage d’un vocabulaire empruntant tant au réel, au champ politique et social qu'à l'Histoire de l'art, c’est cette rencontre d’une pratique, d’une affirmation identitaire et d’une économie qui génère, depuis les années soixante, la géographie d’une scène performative unique.

La performance, du latin per forma ou pro forma « au travers la forme », s'entend comme une manifestation dans laquelle l'acte, le geste ont une valeur artistique et esthétique intrinsèque. Alternative importante en regard de l'attitude contemplative devant l’œuvre figée, elle impose le corps comme centre de l'action, en un territoire où les contours entre danse, spectacle vivant et performance se font de plus en plus incertains.

Pour cette seconde saison IL VA SE PASSER QUELQUE CHOSE réunit les propositions spécifiques et les films de 9 artistes déclinés autour d’une thématique commune, corps et topographie, en écho au travail du cubain Felix González-Torres.

González-Torres a fait de l’œuvre, du corps et de sa position d'artiste l'expression de la vérité de sa propre vie, à l'intérieur de la société. Cette seconde édition propose une mise en regard des approches actuelles et historiques du corps performatif, via une scène vivante qui exprime un refus de la pose. Les propositions des artistes invités explorent la présence physiologique et spatiale du corps. Relation à l’espace physique, à la communauté, au temps, à la transformation, au manque, au souvenir ou à l’effort, le corps comme outil ou le Genre dans la performance sont autant de champs explorés dans cette édition.

(1)Du nom de la performance de Santiago Reyes d'après un poème de Michaël Batalla.

Commissaire : Agnès Violeau

© Ana Méndez, The body is present, 2011, chorégraphie d'après Ana Mendieta, Miami Made Festival © of artist management

voir détail du programme

  • lundi 26 mars 19h
  • mardi 27 mars 19h
  • mardi 27 mars 19h45
  • jeudi 29 mars 19h
  • jeudi 29 mars 19h30
  • jeudi 29 mars 20h
  • samedi 31 mars 14h30
  • samedi 31 mars 15h30

Commentaires