Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Séisme au Chili : Fédération Internationale des Sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge lance un appel d'urgence

Blog de l'AFAENAC

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a lancé un appel préliminaire de sept millions de francs suisses (EUR 4,7 millions /USD 6,4 millions) afin de soutenir les opérations de secours menées par la Croix-Rouge chilienne pour aider les populations touchées par le puissant séisme qui a frappé le pays le 27 février. La secousse a provoqué un tsunami ressenti sur plusieurs centaines de kilomètres le long des côtes et généré une vague de plus de deux mètres qui s'est abattue sur le port de Talcahuano.

 

Les fonds serviront à financer la distribution d'articles de secours, de tentes et de bâches en plastique à 15 000 familles, ainsi que la mise en place d'un hôpital de campagne, de générateurs, d'équipes d'eau et d'assainissement et de soutien logistique pendant les six prochains mois.

 

Selon les derniers chiffres publiés par le gouvernement, plus de 720 personnes ont péri dans la catastrophe et 1,5 million de personnes au moins sont sinistrées. Ce bilan devrait s'alourdir au fur à mesure que les évaluations se précisent. L'état d'urgence a été décrété dans six régions situées au centre: Maule, Bio Bio, Valparaiso, Metropolitana, Libertador O'Higgins et Araucania alors que de violentes répliques continuent d'être ressenties dans tout le pays.

 

Dans les quatre heures qui ont suivi la catastrophe, la Croix-Rouge chilienne, qui travaille en étroite collaboration avec le Bureau national des situations d'urgence (ONEMI), a déployé ses équipes d'intervention d'urgence et quelque 120 volontaires de son Siège, à Santiago et dans les alentours. Les communications avec tous les bureaux locaux n'ayant pu être rétablies, on ignore encore combien de volontaires, dans les zones touchées par le séisme et dont le nombre s'établit à 2000 en temps normal, sont mobilisés. La Croix-Rouge chilienne dispose de 29 comités locaux dans la région de Bio-Bio et de 14 dans la région de Maule, dont certains ont été détruits.

 

De la nourriture, des articles d'hygiène et des couvertures ont été distribués aux rescapés par les volontaires de la Société nationale, qui a lancé un appel national afin de recueillir des dons en argent et des dons de sang, afin d'approvisionner les hôpitaux.

 

« De nombreuses Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans le monde ont offert leur appui », indique Yasemin Aysan, Sous-Secrétaire générale en charge de la gestion des catastrophes. « La Croix-Rouge chilienne est une société nationale forte et active et nous serons à ses côtés pour l'aider à surmonter les conséquences de cette immense tragédie, non seulement pendant les opérations de secours, mais aussi lors de la phase de relèvement. »

 

Le représentant régional de la Fédération internationale est arrivé au Chili le 28 février où il a participé, avec des membres de la Croix-Rouge chilienne, au survol des zones les plus touchées, notamment des régions côtières frappées par le tsunami. Son Unité panaméricaine d'intervention en cas de catastrophe (PADRU), basée à Panama, a également déployé une équipe chargée de fournir un soutien technique dans le domaine de l'évaluation, de la santé, de la logistique, du secours, de l'hébergement d'urgence et de la gestion de l'information.

 

Des équipes régionales et internationales de réponse à l'urgence ont été placées en état d'alerte et sont prêtes à être déployées en cas de nécessité.

 

De son côté, le gouvernement chilien a procédé à des évaluations aériennes et terrestres, déployé des unités d'intervention d'urgence dans les régions touchées, ouvert des centres d'accueil pour les rescapés, distribué de la nourriture et des générateurs, mis en place des hôpitaux de campagne et mobilisé des unités d'approvisionnement en eau et des engins pour dégager les décombres. Alors que les évaluations se poursuivent, les réseaux électriques et de communication sont progressivement rétablis.

Commentaires