Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Un fort séisme ébranle le centre du Chili mais n'aurait pas fait de dégâts (The Canadian Press)

Blog de l'AFAENAC

staticmap.gif

 

SANTIAGO, Chili — Un séisme de magnitude 6,8 a ébranlé le centre du Chili vendredi, presque au même endroit où, il y a un an, un tremblement de terre de magnitude 8,8 avait provoqué un tsunami et semé la dévastation dans les communautés côtières.


Aucun dommage ni victime n'ont été rapportés, a indiqué le vice-ministre de l'Intérieur, Rodrigo Ubillo. Il a précisé que la marine avait totalement écarté tout risque de tsunami.

Le secousse a tout de même effrayé bon nombre de Chiliens, en particulier le long de la côte, où les gens se sont rapidement déplacés en hauteur.


Le directeur du Bureau national des urgences, Vicente Nunez, a précisé qu'il s'agissait d'une «auto-évacuation» préventive, mais que les gens pouvaient maintenant rentrer chez eux en toute sécurité.

Les résidants ont fui leurs maisons à Talcahuano, une ville portuaire dont le centre a été ravagé l'an dernier par des trombes d'eau provoquées par le tsunami, a indiqué un porte-parole municipal, Javier Gonzalez, à l'Associated Press.

Le séisme a ébranlé les gratte-ciels de Santiago, la capitale, tandis qu'à Cauquenes, des femmes se sont précipitées dans la rue avec leurs bébés dans les bras.

«J'ai vraiment eu peur. C'est l'une des plus puissantes répliques que nous avons eue depuis le séisme de l'année dernière», a dit Ana Alarcon, qui a fermé son petit magasin pour partir avec ses deux enfants à la recherche de son mari, qu'elle n'arrivait pas à joindre au téléphone.


L'épicentre du séisme a été localisé en mer, à environ 45 kilomètres au nord de la ville de Concepcion. L'épicentre était situé relativement près de la côte, presque exactement au même endroit où le séisme du 27 février 2010 avait été localisé.


Le séisme de l'année dernière a fait 521 morts et quelque 2 000 000 sans-abri, mais cette fois-ci, les dégâts semblent avoir été beaucoup moins importants.

Le tremblement de terre a causé une panne d'électricité à Concepcion. À travers le pays, les réseaux téléphoniques ont été rapidement saturés par les milliers de personnes qui ont téléphoné en même temps pour s'assurer que leurs proches allaient bien.


 

De Eva Vergara (CP)

Commentaires