Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AFAENAC Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili

Il y a quarante ans disparaissait le poète chilien Pablo Neruda

Blog de l'AFAENAC

Prix Nobel de littérature en 1971, le poète et diplomate chilien Pablo Neruda trouve la mort deux ans plus tard, le 23 septembre 1973. Officiellement, c’est un cancer qui l’a emporté. Mais certains de ses proches croient à l’assassinat, douze jours après le putsch du général Pinochet qui renverse le gouvernement socialiste. Retour sur les cinq « naissances » de ce libre penseur, quarante ans après sa mort.

Le Chili célèbre aujourd’hui les quarante ans de la mort du célèbre poète chilien Pablo Neruda. Décédé le 23 septembre 1973, douze jours après le renversement du gouvernement socialiste de Salvador Allende par le général Augusto Pinochet, le doute sur les circonstances de sa mort plane toujours.

Cancer de la prostate ou assassinat ? L’exhumation du corps de Neruda amorcée en avril dernier à Isla Negra au Chili doit permettre d’élucider enfin l’énigme de sa disparition.

1904 : naissance de Neftali Ricardo Reyes Basoalto
Né en plein centre du Chili, à Parral, d’une mère institutrice qui meurt deux mois après sa naissance et d’un père cheminot, celui qui prendra plus tard le nom de plume de « Pablo Neruda » grandit au milieu de la nature qui lui inspirera sans doute ses premiers poèmes.

« Mon enfance, ce sont des souliers mouillés, des troncs cassés / Tombés dans la jungle, décorés par les lianes. C'est la découverte du monde du vent et du feuillage », écrivait-il alors.

1917 : naissance d’un poète
À treize ans, il publie ses premiers poèmes et textes en prose. Parti à Santiago en 1921 pour y étudier la littérature française et la pédagogie, il choisit son nom de plume en référence au poète tchèque Jan Neruda et commence à se faire connaître dans le monde littéraire. À dix-neuf ans, il publie son premier livre, Crépusculaire, puis son premier recueil, Vingt poèmes d’amour et une chanson désespérée.

1927 : naissance d’un diplomate
Pablo Neruda n’a que vingt-trois ans lorsqu’il débute sa carrière diplomatique, tout en continuant sa carrière littéraire. Il enchaîne pendant cinq ans les postes consulaires à l’étranger et devient consul en Espagne en 1935. Il se lie d’amitié avec le poète espagnol Federico Garcia Lorca qui aura une influence déterminante sur sa vie et son œuvre. Fusillé par des rebelles après le putsch de Franco en 1936, sa mort affectera beaucoup Neruda.

Fervent défenseur de la République espagnole, Pablo Neruda publie L’Espagne au cœur en 1937, affrète un bateau pour transporter des réfugiés espagnols de la France vers le Chili, puis rentre au Sénat chilien sous le drapeau du parti communiste.

1949 : naissance d’un pacifiste
Après avoir ouvertement critiqué la politique du président Videla, le poète est contraint à l’exil. Il se réfugie en Europe et devient membre du Conseil mondial de la paix à Paris en 1949. En 1950, il écrit Chant général, dans la clandestinité. Le livre est interdit au Chili. Quatre ans plus tard, il obtient le Prix Staline pour la paix, puis le Prix international de la paix en 1955, en même temps que le peintre Pablo Picasso.

De retour au Chili, il soutient la candidature de Salvador Allende pour la présidence de la République en 1969, alors que le parti communiste désignait le poète comme candidat à la présidentielle. Après l’élection d’Allende, il part en France en tant qu’ambassadeur. C’est à Paris que son cancer de la prostate est diagnostiqué à l’hôpital Cochin. Le 21 octobre 1971, il obtient le Prix Nobel de littérature et retourne dans son pays natal en 1972.

1973 : naissance d’un mythe
Le coup d’État de 1973 par le général Augusto Pinochet renverse le président Allende. La maison de Pablo Neruda est saccagée à Santiago, et ses livres brûlés.

Douze jours après le putsch, le poète meurt officiellement d’une aggravation de son cancer de la prostate. Officieusement, certains témoins pensent qu’il a été assassiné et le parti communiste chilien demande une enquête.

http://www.jolpress.com/

Portrait de Pablo Neruda sur un mur proche de sa maison de Santiago, au Chili © Sean Kolk/Flick/cc

Portrait de Pablo Neruda sur un mur proche de sa maison de Santiago, au Chili © Sean Kolk/Flick/cc

Commentaires